Zone Natura 2000

Le plus grand réseau mondial
de préservation de la biodiversité !

 

Double objectif :
préserver la diversité biologique et valoriser les territoires

 

Depuis plus d’un siècle, l’intensification de l’agriculture, le développement urbain, la croissance des infrastructures et du maillage des voies de communication ont entraîné une fragmentation et une perte de la diversité biologique qui fait la richesse du continent européen.

Natura 2000 est né de la volonté de maintenir cette biodiversité tout en tenant compte des activités sociales, économiques, culturelles et régionales.

 

 

Qu'est ce que Natura 2000 ?

 

Politique européenne dont l'objectif est d'enrayer la perte de la biodiversité. Natura 2000 concilie

enjeux environnementaux, activités socio-économiques et culturelles. S'étendant sur plus d'1 million

de km², le réseau Natura 2000 compte 27 312 sites, terrestres et marins, à travers toute l'Europe.

Basée sur le volontariat et la concertation, Natura 2000 propose plusieurs outils de prise en compte

et de préservation de la biodiversité :

 

les contrats Natura 2000 : créés pour générer des actions en faveur d'habitats naturels ou

d'espèces à enjeu patrimonial, ils sont mis en place entre un acteur local (propriétaire,

collectivité, etc.) et l’État. Pouvant être de natures diverses, ils contribuent à la préservation

des richesses naturelles des sites Natura 2000.

 

les Mesures Agro-Environnementales et Climatiques : ayant pour objectif de maintenir ou

d'orienter vers des pratiques culturales plus respectueuses de l'environnement, des

agriculteurs peuvent souscrire à ces mesures au cours de périodes de contractualisation.

 

la charte Natura 2000 : document détaillant les bonnes pratiques à respecter sur les terrains

au sein d'un site Natura 2000, sa signature est un engagement volontaire de 5 ans assurant

une gestion « compatible » avec les objectifs de conservation.

Natura 2000 c'est aussi des études et des suivis sur des espèces ou des milieux naturels afin

d'améliorer les connaissances ; de la communication et de la sensibilisation du public au travers de

sorties gratuites, de plaquettes informatives, de conférences, d'expositions, etc.

Dans le département des Hautes-Alpes, il existe un réseau de 23 sites Natura 2000 (hautesalpes.n2000.fr).

Site Natura 2000 « Céüse, Montagne d'Aujour, Pic de Crigne et Montagne de Saint Genis » :

 

Entre Buëch et Durance, la Zone Spéciale de Conservation (ZSC) « Céüse, Montagne d'Aujour, Pic

de Crigne et Montagne de Saint Genis » s'étend sur plus de 6 900 ha et 18 communes des Hautes-

Alpes. C'est une zone de transition entre les domaines méditerranéens et alpins où les influences

dominantes varient en fonction du secteur et de l'exposition.

Ce site principalement forestier (79% de sa surface) s'étage de 620 à 2015 mètres d'altitude, créant

une mosaïque contrastée de milieux naturels favorisant la présence d'une flore et d'une faune

exceptionnelle. On peut notamment rencontrer des coléoptères xylophages comme la Rosalie des

Alpes ou le Lucane cerf-volant dans les anciennes forêts du site, le Damier de la succise dans les

milieux ouverts, le Sabot de Vénus en lisière de hêtraies sèches et 17 espèces de chauves-souris sur

les 34 présentes en France métropolitaine.

Certaines espèces végétales sont remarquables sur le site de part leur rareté dans les Hautes-Alpes

ou en France comme la Benoîte à fruits de deux sortes (Geum heterocarpum), le Genêt rayonnant

(Genista radiata) ou le Chiendent pectiné (Agropyron cristatum).

 

Site Natura 2000 « Bec de Crigne » :

 

Une partie du Pic de Crigne se situe dans la Zone de Protection Spéciale (ZPS) « Bec de Crigne »,

qui s'étend sur 412 ha et 2 communes des Hautes-Alpes (Vitrolles et Monêtier-Allemont). Ayant

pour objectif la conservation de l'avifaune et de ses habitats, ce site compte plus de 100 espèces

d'oiseaux différentes dont 22 sont inscrites à l'annexe 1 de la Directive « Oiseaux » réparties sur 6

grands types de milieux ( fourrés, landes et pelouses, forêts de feuillus, forêts de résineux, éboulis et

terres noires, falaises).

Sur ce site, un contrat Natura 2000 permettant la création d'une placette d'alimentation pour les

vautours a été mis en place. Son objectif est de favoriser le retour naturel du vautour percnoptère au

sein du Bec de Crigne.

 

 

 

Document d'Objectifs (DOCOB) rédigé par l'Office National des Forêts (ONF) et validé par le

Préfet des Hautes-Alpes en 2008 (consultable sur hautes-alpes.n2000.fr)

Structure animatrice : Syndicat Mixte de Gestion Intercommunautaire du Buêch et de ses

Affluents (SMIGIBA)

Animatrice : Adeline BIZART – abizart.smigiba@orange.fr – 07 86 34 02 24 - 09 66 44 21 26

Président du Comité de pilotage de ces sites Natura 2000 : R. COSTORIER, Maire de Lardier

et Valença

 

 

 

 

La Zone humide des Piles, une sortie recommandée

La zone humide des Piles, située à La Saulce (05), facilement accessible en voiture et en bus, est un site géré par la LPO PACA.

Ce site est composé de différents habitats : forêt alluviale, roselière, mare, prairie de fauche ...
Il suffit de suivre les libellules et de se laisser guider par les panneaux pédagogiques.

En effet, tout au long du sentier, ont été installés des panneaux explicatifs qui vous renseignent sur les habitats et espèces du site.
Testez vos connaissances avec les petits jeux qui vous sont proposés lors de cette balade.

Au début du printemps, vous aurez l'occasion d'observer la faune et la flore qui se réveille après de longs mois d'hiver.
Ce site fait preuve d'une grande biodiversité avec 22 espèces d'odonates recensées mais également des amphibiens, des mammifères et des oiseaux.

C'est une sortie de quelques heures à faire en famille, où tout le monde apprendra quelque chose.

Vers le haut

Bec de Crigne

Ce site regroupe 3 catégories de milieux naturels : La forêt, les éboulis et falaises ainsi que des milieux ouverts (pelouses, landes et fourrés).

Cet endroit à une grande richesse biologique avec notamment des espèces phares telles que : L'Aigle royal, le Busard Saint-Martin ou encore le Pic noir.

En 2011, une placette d'alimentation pour le Vautour percnoptère a été installé afin de faire revenir cette espèce naturellement.

Ceüse - Montagne d'Aujour et Montagne de Saint Genis

Ce site est essentiellement forestier, les zones ouvertes sont elles peu représentées et se situent souvent sur les crêtes.

Certaines espèces représentent un enjeu assez fort comme : Le Sonneur à ventre jaune, le Grand rhinolophe ou encore le Grand murin.

Les activités principales du site sont : la gestion forestière, le pastoralisme, la gestion cynégétique et le tourisme, avec notamment différentes activités sportives.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dépliant d'informations

Sites
"Céüse, Montagne d'Aujour, Pic de crigne et Montagne de Saint Genis"
et "bec de Crigne"